Chaque dépression a un sens : causes méconnues et soins novateurs de Johann Hari (Actes Sud)

 

IMG_3847En janvier 2018, un article du Guardian évoquait l’idée que la dépression n’était pas due à un déséquilibre chimique dans le cerveau mais un cri d’alarme nous rappelant que nos  besoins élémentaires ne sont pas comblés. Cette théorie m’a séduite car elle confirmait une intuition observée depuis belle lurette dans mon entourage. Journaliste, l’auteur de cet article a affiné son hypothèse dans ce livre, dans une perspective de sciences sociales et non médicale ou psychologique et loin des ouvrages de croissance personnelle.

L’auteur s’est intéressé à ce sujet car il a lui-même pris des antidépresseurs pendant 13 ans, avec des améliorations les premières semaines, mais il retombait rapidement dans des périodes de tristesse et de grande anxiété. À cet égard, il évoque toujours dépression et anxiété car l’une et l’autre ne sont pas concomitantes mais vont très souvent ensemble.

Avant ses 18 ans, il entendait dire que « la dépression, ça se passe dans la tête ». Quand il a eu l’âge de prendre des antidépresseurs, il s’est fait dire par son médecin qu’un déséquilibre en sérotonine pouvait causer la dépression et que seul un traitement médicamenteux pouvait le remettre sur pied. Pendant très longtemps, il n’a pas cru bon remettre en question ces deux dogmes mais une maladie fulgurante qui faillit lui coûter la vie au Vietnam le convainquit de creuser ces questions.

 

Il en venu à identifier 9 causes de la dépression et de l’anxiété sévère : l’enfermement dans un travail privé de sens, la perte du lien avec les autres, la séparation de la nature, le déni des traumatismes d’enfance, la montée en puissance du matérialisme, la privation de la considération sociale et du respect des autres, la perte de tout espoir et de confiance dans l’avenir, et enfin le véritable rôle des gènes et des modifications du cerveau. À l’aide d’entretiens avec des chercheurs du monde entier travaillant sur ces différentes causes, Hari agrémente son propos d’observations et de réflexions personnelles qui facilitent la lecture. Pour une fois, la dépression et l’anxiété sont abordées de façon globale, et non d’un strict point de vue médical ou psychologique. L’auteur rappelle d’ailleurs à juste titre que si les causes de la dépression peuvent être d’ordre biologiques, sociales ou psychologiques selon l’Organisation mondiale de la santé, force est de constater qu’encore trop peu de médecins demandent à leurs patients ce qui ne va pas dans leur vie. Mais selon Hari, il faut considérer la dépression comme un symptôme et non pas une maladie telle quelle. La dépression est avant tout « une rupture de liens ». Bien sûr, il est possible de d’être déconnecté à plusieurs niveaux et de ne pas souffrir de dépression ; il n’y a pas là de causalité absolue. Pourtant, la corrélation est bien là : qui n’a pas déjà souffert ou vu souffrir ses proches de l’une ou plusieurs de ses causes ?

 

La deuxième partie du livre s’attache offrir des solutions potentielles en relatant certaines expériences ayant fait leurs preuves. Bien qu’intéressantes, ces belles histoires peuvent parfois être vues comme anecdotiques. L’auteur précise également, avec raison, que la vocation de ce livre n’est pas d’offrir une boîte à outils pour réparer les tracas dans la vie des individus. Il rappelle à juste titre que l’être humain est un animal social qui ne peut être séparé de son environnement. L’individu peut bien sûr procéder à quelques aménagements dans sa vie mais ce ne sera sans doute pas suffisant. À la fin de ses propres recherches, Hari fait le triste constat que c’est la société elle-même qui est malade et qui nous rend malades. Il offre une lueur d’espoir en invitant les lecteurs à recréer des liens et à prendre leur avenir en main en apportant leur contribution à la cause, la communauté ou à toute autre entité qui leur tient à cœur et fait du sens. La question fondamentale reste en suspens : comment faire société/sens dans le monde dans lequel nous vivons ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :