Querelle de Roberval (Héliotrope)

Querelle de Roberval.JPG

 

Un véritable coup de cœur !

Si je n’avais pas aimé le dernier roman de cet auteur (Tu aimeras ce que tu as tué, Héliotrope) pour différentes raisons, je trouvais qu’il y avait quelque chose comme du talent dans cette première œuvre. Je salue avec un grand enthousiasme ce deuxième roman.

 

L’histoire : une grève éclate à la Scierie du Lac, une entreprise indépendante du Lac St-Jean (Québec). Les employés veulent des meilleures conditions de travail mais le patron refuse au nom de la compétitivité de l’entreprise et autres arguments étriqués. Le conflit s’enlise et tous les coups sont permis, avec des conséquences dramatiques. Dans ce roman époustouflant, on suit les trajectoires de plusieurs personnages : Querelle, dernier arrivé à la scierie, de Montréal, à la beauté et au charme qui ne laissent pas les hommes indifférents ; Jézabel la femme rebelle et indépendante, Jacques le leader syndicaliste, Brian Ferland le propriétaire de l’usine, Jean-Marie le gros bras du Lac, et j’en passe. On suit aussi l’indigence intellectuelle et sociale de ces travailleurs, des cols bleus fiers de leur région et de leur emploi, mais qui au cours des années n’arrivent plus à en vivre. La colère gronde pour garder sa dignité et ses deniers. Le roman livre une critique féroce du système économique et social, mais n’épargne personne. Dans un style brut et décapant, Kevin Lambert pousse le lecteur à s’abandonner dans cette lutte à mort, où l’inimaginable devient finalement possible.

 

J’ai adoré ce livre sombre qui rassemble des thèmes peu explorés dans la littérature québécoise actuelle. Mais également des personnages bien travaillés. Certaines pages, ou certains chapitres comme Assurances, sont absolument remarquables et font crisper les mâchoires devant la justesse et le cynisme du propos. Le rythme s’accélère au fil des pages, le langage direct et réaliste. Ce n’est pas un roman grand public mais avec ce deuxième opus, l’auteur confirme son talent de façon indéniable.

Chapeau l’artiste !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :