14 juillet d’Éric Vuillard (Babel)

IMG_9309

 

Il y a quelques grandes dates dans l’Histoire que tout le monde connait. Le 14 juillet 1789 en fait partie. Mais il n’y a personne d’autre qu’Éric Vuillard pour raconter cette histoire, avec un sens du romanesque qu’on ne retrouve plus beaucoup aujourd’hui. Il est vrai aussi que j’ai un faible pour Éric Vuillard, un auteur qui n’hésite pas à s’atteler à l’étude de quelques faits historiques, réels, racontés avec un certain point de vue, bien souvent celui des négligés de l’Histoire.

Ce livre me faisait les yeux doux depuis quelques temps déjà et lorsque la crise des gilets jaunes s’est emparée de l’actualité française, et bien je me suis dit que c’était le bon moment pour le lire. J’avoue, j’ai fait preuve d’opportunisme littéraire.

Cette œuvre de fiction s’attarde sur les derniers jours, les dernières heures qui ont précédé la prise de la Bastille (merci Wikipédia pour le récapitulatif historique). Le livre donne le nom de quelques personnages, qui ont réellement existé, mais il raconte surtout la colère de dizaines de milliers de gens, qu’on appelle souvent les «petites gens » ou le « peuple », un mot très à la mode dont se réclament tant de gens qui ne les représentent pas ou plus. Au-delà des faits historiques, étayés et vérifiés, la qualité de ce roman réside dans le souffle des mots qui décrivent si bien cette clameur qui prend de l’ampleur. La colère gronde, on la perçoit, dans toute sa démesure. On sent le mouvement de la foule et les prémisses des excès qui mèneront plus tard à la Terreur. Tel un volcan, la terre gronde et parfois se fend, laissant exploser sa lave bouillonnante, prête à tout ensevelir.

Qu’est-ce qu’une foule ? Qu’est-ce qu’un peuple ? Que représentent les fondements des mythes d’une Nation ? Quelles sont les conséquences de ces échos populaires si souvent ignorés ? Comment réagir à ces soubresauts populaires, sans condescendance ni déraison ? Le livre n’offre pas de réponses, là n’est pas le propos. Mais derrière cette colère, la dignité de chaque individu est en jeu. À chaque époque ses réponses.

 

★★★★

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :