N’essuie jamais de larmes sans gants de Jonas Gardell (Gaïa)

Gardell
Crédits: Gaïa

 

Vous pensez que les droits des homosexuels sont acquis ? Que les années SIDA sont derrière nous ? On pourrait le croire en 2018… Mais non, 74 États pénalisent encore les gays, lesbiennes, transgenres par des peines de prison, de torture voire la mort.

Dans cet ouvrage de 600 pages, recueil de trois courts romans publiés en Suède au début des années 2010, Jonas Gardell retrace la lutte des homosexuels pour être reconnus devant la loi et bénéficier des traitements contre le SIDA, une épidémie sournoise qui a fait des ravages dans les années 1980. Marginalisés, dénigrés dans leur identité, les homosexuels ont été victimes de préjugés qui ont coûté la vie à bon nombre d’entre eux. C’était il n’y a pas si longtemps…

Dans ce livre coup de poing, Gardell brosse le portrait d’une bande d’amis dans le Stockholm des années 1980 : Rasmus, Benjamin, Paul, Seppo, Bengt, Lars-Åke. Il raconte le coming-out, une épreuve encore souvent difficile pour beaucoup, notamment dans dans les milieux ruraux ou religieux. Il décrit les ruptures de liens (familiaux), les humiliations, les vexations du personnel soignant, l’intimité, la sexualité, les combats, la solidarité, l’amour et l’amitié indéfectibles entre ces hommes (et femmes), mais aussi la maladie et la mort. Il y a autant d’individus que de trajectoires mais Gardell décrit avec un réalisme brut et fort ce qu’être homosexuel en Suède il y a moins de quarante ans, pouvait représenter. Que de chemin parcouru mais à quel prix !

On sort de ce livre absolument bouleversé, profondément remué, indigné. On pleure beaucoup devant tant d’injustice, avec la foi inébranlable que les droits, qu’ils soient individuels et collectifs, sont toujours durement gagnés mais jamais acquis.

Poignant !

★★★★1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :