Actuel Moyen Âge : et si la modernité était ailleurs ? Collectif (Arkhê)

actuel-moyen-age.png

J’ai mentionné mon intérêt pour ce livre il y a quelques semaines déjà, enfin sur la page Facebook pour celles et ceux qui y sont abonnés. La critique du Monde était dithyrambique et j’étais impatiente de découvrir quatre jeunes historiens parler de leur passion pour le Moyen Âge. Tout est parti d’un blogue nommé Actuel Moyen Âge dont les entrées ont donné cette œuvre collective.

Un autre point de vue sur le Moyen Âge

C’est une période absolument fascinante et essentielle pour comprendre le monde dans lequel nous vivons en 2018. Pour ma part, ce n’est pas Game of Thrones (je dois être le seul être humain du monde occidental à ne pas avoir vu Star Wars ET GoT) ou Les rois maudits de Maurice Druon (dans ma bibliothèque mais pas encore lus) qui m’a amenée à lire sur cette période mais Michel Pastoureau, un grand médiéviste qui a été le premier à s’intéresser aux bestiaires, aux symboles, aux couleurs, aux sensibilités de l’époque. Dans la plus pure tradition des Annales (un courant historiographique lancé par Lucien Febvre et Marc Bloch à la fin des années 1920 qui fait appel à d’autres disciplines des sciences sociales pour partir des petites histoires pour comprendre la grande), il a décortiqué ces petits éléments qui en disent très long sur les valeurs et les conceptions du moment. Plusieurs conférences de Michel Pastoureau sont disponibles en ligne et vous verrez, c’est vraiment captivant. Comme lecteurs, vous trouverez une vingtaine d’ouvrages pour sustenter votre faim inextinguible de connaissances.

Découvrir le Moyen-Âge de façon ludique

Je reviens à mon propos initial, celui d’écrire une modeste chronique sur le livre Actuel Moyen Âge. Le livre peut se lire d’une traite (pour les compulsifs comme moi) ou par petits bouts car les chapitres ne font qu’une dizaine de pages et sont établis par thématique. Les auteurs abordent autant la famille, la sexualité, que la religion, les jeux de pouvoir ou encore les pratiques culturelles. Leur parti pris est celui d’établir des liens avec la période actuelle, tout en se gardant bien de faire des parallèles anachroniques. Leur mission est précisée : informer et non décrire la linéarité du monde (qui n’existe tout simplement pas pour les sciences sociales). On est donc très loin des poncifs souvent entendus sur le Moyen Âge, une période prétendument obscure. Rien n’est moins vrai ! L’intérêt réside précisément dans cette approche, dans un style très pédagogique. Je rejoins le journaliste du Monde lorsqu’il dit que les historiens ont eu un plaisir évident à écrire ce livre et à transmettre leurs savoirs. Quelle joie de ressentir le plaisir des auteurs, c’est assez rare pour le souligner avec bonne humeur ! De plus, le livre est truffé de petites pointes d’humour, rendant l’ouvrage très accessible aux profanes.

Wikipédia, parfois utile

Cependant (oui, je suis critique), plusieurs petites choses m’ont parfois agacée. Au niveau du contenu, j’aurais aimé parfois un peu plus de profondeur dans certains chapitres, assez inégaux. Certains sont bien construits, avec un propos fluide et des liens intéressants avec aujourd’hui. Parfois, c’est un peu tiré par les cheveux… À titre d’exemple, la partie sur le mariage est éclairante, mais la section sur les femmes combattantes beaucoup moins… Certaines sous-parties ne sont pas à la hauteur de l’ensemble du livre. Ce manque de cohérence m’a déçue, certaines sections pouvant être nettement complétées tant le sujet est intéressant alors que d’autres n’étaient pas nécessaires de par leur manque de rigueur. C’est sans doute l’un des travers d’un ouvrage collectif. Je crois également que des repères chronologiques, sous forme de ligne du temps ou autre, auraient été souhaitables. En effet, les informations sont bien souvent décontextualisées et dans la même section, on peut passer du IXe au XIVe siècle, sans transition. En lisant ce livre, j’ai passé pas mal de temps sur Wikipédia pour essayer de suivre le fil entre les époques, ce qui n’est pas inintéressant mais plus long.

Un livre pour petits et grands

En somme, je recommande ce livre sans réserve pour toutes les personnes qui aimeraient se familiariser avec le Moyen Âge ou même approfondir leurs connaissances. C’est un ouvrage ponctué d’informations qui résonneront aux oreilles contemporaines.

J’ajouterais même que c’est un livre qui peut aussi être lu avec des enfants (à partir de 10 ans) pour leur donner un premier contact avec cette période vraiment enthousiasmante dont l’héritage est si riche. Et puis, pour aller plus loin, il y a toujours Georges Duby et Fernand Braudel

★★★★

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :