120 BPM

L’apathie tue. Le SIDA aussi.
120 BPM (pour 120 battements par minute), c’est l’histoire d’ACT UP dans les années 90. Des militants qui se sont battus corps et âme, avec des actions choc, pour que les malades du SIDA aient accès aux traitements car la maladie tuait rapidement, violemment.

120 BPM, c’est aussi une magnifique histoire d’amour entre deux hommes. L’histoire d’une mobilisation d’une poignée de personnes pour faire progresser les consciences et sortir les malades de la marginalité.
C’est le combat pour la reconnaissance des droits homosexuels, mais aussi des toxicomanes, prostiué(e)s, détenus frappés directement par le fléau.
C’est un film coup de poing, mais avant tout une sublime ode à la vie, grâce à des acteurs époustouflants, une trame sonore extraordinaire et une réalisation magistrale.

Ce film, c’est la fureur de vivre, dans la pudeur et la dignité.
Pour que personne n’oublie. Pour que chacun se protège. Pour rappel, la journée mondiale du SIDA, c’est le 1er décembre.
S’il n’y avait qu’un film à voir cette année, c’est celui-ci.
https://www.youtube.com/watch?v=2fhO2A4SL24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :