La revue XXI

Ah la revue XXI… Cette pépite, découverte totalement par hasard en août 2010 à la Librairie du Renard de Paimpol en Bretagne, a changé ma vision du journalisme. Je me rappelle la couverture (consacrée à un autre point de vue sur le conflit israélo-palestinien), le format aussi (format à l’italienne), l’avoir feuilleté. Je me suis dit qu’il n’y avait pas de pubs, que les illustrations étaient bien présentes. J’ai été étonnée de la longueur des articles (10-12 pages), du contenu non lié à l’actualité, de la richesse des articles : une brève revue de l’actualité des trois derniers mois (la revue paraît chaque trimestre), 4 brefs portraits de gens inspirants, trois articles consacrés à un thème contextualisés avec des recommandations de lectures pour approfondir le sujet, une bande dessinée, une présentation illustrée de documentaire, une longue entrevue d’une personnalité publique… Et puis, on parle de tout dans XXI ! De la France, du monde, de la science, de l’Histoire etc. ! Pas de tabous !

En lisant mon exemplaire confortablement assise dans un fauteuil moelleux, mon cœur a fondu. Lorsque je suis revenue au Québec, je me suis abonnée et j’ai commandé les anciens numéros.

Depuis 7 ans, l’histoire d’amour se poursuit… Avec ses hauts et ses bas. Parce que des fois, je ne suis pas d’accord ou je suis moins patiente (c’est une revue qui se savoure sur plusieurs jours) mais je ne suis jamais indifférente. J’ai même abonné mon père !

XXI, c’est un pari fou : celui d’offrir un journalisme qui raconte des histoires dans le temps long, qui prend le temps de la réflexion, avec un parti pris certes mais pour les hommes et les femmes au cœur de ces histoires. En 2011, Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry ont lancé 6 Mois dédié à la photo. Je ne l’ai pas lu. En 2016, ils ont lancé le premier festival du journalisme vivant. Ils ont réitéré en 2017 à Autun. J’ai longuement hésité avant de décliner pour des raisons financières. En janvier 2018, ils donneront naissance à un nouveau projet : L’EBDO. J’espère qu’ils relèveront avec brio ce nouveau défi.

Ce que je peux vous dire c’est qu’un mois avant la parution, je me mets à surveiller avec intensité ma boîte aux lettres, j’écris à Christine Blaise (la responsable des abonnés) pour lui rappeler d’expédier les numéros au Québec en même temps que leur sortie en France car je suis une grande impatiente… XXI, je les aime un peu, beaucoup, passionnément !

Comment résumer XXI ? C’est riche ! C’est dense ! C’est beau ! C’est original ! Mais avant tout, c’est l’humain qui prime.

One Comment

Add yours →

  1. Un peu, beaucoup, passionnément !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :